Une fois par génération seulement, la Fête des Vignerons éblouit plusieurs centaines de milliers de spectateurs à Vevey (Canton Vaud, Suisse). Organisée par la Confrérie des Vignerons elle est le couronnement des vignerons-tâcherons devant des milliers de spectateurs rassemblés dans l’arène pour leur rendre hommage. Célébration unique au monde, véritable fête de la mémoire et de l’identité, depuis 2016 elle fait partie du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Depuis la « nuit des temps » la Confrérie des Vignerons clôt son assemblée générale par une parade le long des rues de Vevey jusqu’au bord du lac. Dès sa première édition en 1797, la Fête des Vignerons se déroule  sur la majestueuse Place du Marché de Vevey, rassemblant gens des villes, des campagnes et des vignes, autochtones et étrangers à la fois.

Du 18 juillet au 11 août 2019

BILLETERIE

« Je cherche le détail qui raconte le tout. (…) Ce sera féérique et très émotionnel (…). »

Daniele Finzi Pasca

Le spectacle de l’édition 2019 sera réalisé par des créateurs de la Compagnia Finzi Pasca : Daniele Finzi Pasca (concepteur général et metteur en scène), Maria Bonzanigo (compositrice principale et directrice musicale), Hugo Gargiulo (scénographe et concepteur de l’arène), Giovanna Buzzi (costumière), Alexis Bowles (co-concepteur lumière, producteur de contenu lumière / vidéo) et Roberto Vitalini (concepteur vidéo).

Autres membres du team des créateurs de la Fête des Vignerons : Stéphane Blok (librettiste), Blaise Hoffman (deuxième librettiste), Jérôme Berney (compositeur) et Valentin Villard (compositeur).

« En montagne, le Lyôb sort du silence. Les armaillis chantaient ce thème pour appeler. On écoute le silence et tout à coup on entend que quelqu’un est là. Les vaches entendent, un autre armailli de l’autre côté de la vallée entend. Pour moi, le point de départ est le silence. » Maria Bonzanigo

« Quelle responsabilité! On le sent, elle cristallise tellement d’attentes et de récits personnels. Impossible de ne pas voir cette flamme s’allumer chez ceux qui l’ont vécue ou espèrent la vivre en 2019. » Hugo Gargiulo

Infolettre