Hugo Gargiulo (Montevideo, Uruguay), co-fondateur de la Compagnia Finzi Pasca

Scénographe, acteur, auteur et metteur en scène

Durant ses études en architecture à Montevideo, Hugo commence sa formation théâtrale avec Luis Cerminara. Il prend part à plusieurs productions en Uruguay et, en 1994, il fait la rencontre de Daniele Finzi Pasca et de l’esthétique du “Théâtre de la caresse”. Il s’établit en Suisse et est rapidement impliqué dans la compagnie Teatro Sunil, dans son particulier jeu d’acteur, de danse et art clownesque.

En 2011, avec Antonio Vergamini, Daniele Finzi Pasca, Julie Hamelin Finzi et Maria Bonzanigo, il est co-fondateur de la Compagnia Finzi Pasca, une nouvelle structure qui unit les destins du Teatro Sunil et d’Inlevitas. Pour la Compagnia Finzi Pasca il collabore à la réalisation de nombreux spectacles, œuvrant tour à tour en tant qu’acteur, auteur, metteur en scène et scénographe. Il participe à certains des projets de grande envergure de Daniele Finzi Pasca comme Corteo (2005), une production Cirque du Soleil pour laquelle il s’occupe de la préparation des acteurs, et la Cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Turin (2006) où il fait partie de l’équipe de mise en scène. Sa carrière prend son essor avec les Jeux Olympiques de Sotchi (2014) pour lesquels il signe la scénographie de deux cérémonies : celle de clôture des Olympiades et celle d’ouverture des Paralympiades. En 2017 il projette la scénographie de Montréal Avudo, une production multimédia à l’extérieur, créée pour le 375ème anniversaire de la ville de Montréal vu par plus de 249’000 spectateurs. Aussi, Hugo crée la scénographie de Nebbia, une production Cirque Éloize et Teatro Sunil (2007) et de 4 spectacles toujours en tournée internationale : Donka – Une lettre à Tchekhov (2010), une production de la Compagnia Finzi Pasca et du Festival international de théâtre Tchekhov en co-production avec le Théâtre Vidy-Lausanne pour célébrer le 150èmeanniversaire de la naissance de Anton Tchekhov, La Verità (2013), Bianco su Bianco (2014) et Per te (2017). En particulier, pour La Verità Hugo crée deux éléments aériens innovateurs : le “Hugojo” qui s’agît d’une structure qui unit les possibilités acrobatiques du cerceau et du trapèze et qui rappelle le symbole de l’œil de Dalí ; et une échelle acrobatique composée d’une double spirale aussi inspirée par une autre obsession de Dalí : la découverte de l’ADN. Hugo participe à la création des accessoires pour l’opéra Aida de Verdi que Daniele dirige au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg sous la conduction de Maestro Valery Gergiev en 2011. Il conçoit aussi la scénographie de Pagliacci de Ruggero Leoncavallo présenté au Teatro San Carlo à Naples en 2011 et 2014 et de Carmende Bizet, présenté au même théâtre en 2015 et 2017.

Grâce à son esprit éclectique, Hugo coordonne un ensemble d’événements des plus variés en Suisse et à l’étranger. Il dirigedes ateliers portant sur le métier d’acteur, tient des conférences sur la création scénographique (par ex. pour le Walt Disney Imagineering à Los Angeles) et publie le livre Recuerdos Robados pour lequel il s’est fait attribuer le deuxième prix aux Premios Nacionales de Literatura 2001 de l’Uruguay. Actuellement, parmi plusieurs projets, il travaille à la conception de la scénographie du spectacle et celle de l’aréna de la prochaine Fête des Vignerons 2019, une célébration qui se tient à Vevey (Suisse) environs à tous les 25 ans.

Infolettre