Maria Bonzanigo (née à Lausanne, originaire de Bellinzona, Suisse)

Compositrice et chorégraphe
Co-fondatrice de la Compagnie Finzi Pasca

Après avoir entamé ses études en composition auprès de Paul Glass en 1977, Maria complète une formation en danse, pédagogie de la danse et chorégraphie avec Rosaria Chladek entre 1981 et 1995. Sa rencontre avec le chorégraphe grec Zouzou Nicoloudi marque le début d’une passion pour la mythologie grecque, et entre 1984 et 1991, elle crée des chorégraphies basées sur des figures mythologiques, utilisant sa propre voix comme support sonore. À partir de 1982, elle enseigne la danse au sein de l’école de sa mère, Graziella Bonzanigo, avant d’offrir le programme de cours de formation mis sur pied par l’Association internationale Rosaria Chladek. Elle rencontre Daniele Finzi Pasca en 1984 et commence ainsi une collaboration artistique aussi intense que durable. Les deux créent, dès l’année suivante, un numéro de cirque avec Fabrizio Arigoni, et présideront ensemble aux destinées de la compagnie Teatro Sunil durant des années.

De concert avec Daniele et Marco Finzi Pasca, Maria élabore une vision de l’art clownesque, de la danse et du jeu, une approche théâtrale qu’ils nomment le « théâtre de la caresse ». De 1984 à 2003, elle prend part avec le Teatro Sunil à près d’une trentaine de créations, à titre d’actrice, danseuse, compositrice, chorégraphe et metteuse en scène. Parmi celles-ci, rapellons les mémorables Viaggio al Confine, Dialoghi col Sonno, Concordanze, Passo Migratore, Icaro, Persossi Obbligati, Patria, Aitestas, Visitatio (co-produit avec la troupe montréalaise Carbone 14), Di Sogno e Volo, Te Amo, et Tres Tristes Tangos.

Elle rencontre en 1995 Hugo Gargiulo (scénographe, acteur et auteur), avec qui elle se marie trois ans plus tard et qui développe avec elle une grande proximité artistique.

En 2002 et 2003, elle compose la musique de Nomade – la nuit le ciel est plus grand et de Rain – comme une pluie dans tes yeux pour le Cirque Éloize à Montréal. Entre 2004 et 2005, elle écrit la musique de Corteo, du Cirque du Soleil, et participe à la préparation musicale et chorégraphique des artistes du spectacle. Elle intègre l’année suivante l’équipe de mise en scène de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d’hiver de Turin, concevant les chorégraphies acrobatiques et la musique originale.

En 2007, elle signe la chorégraphie et compose la musique de Nebbia, production du Cirque Éloize et du Teatro Sunil dont la bande sonore sera enregistrée par l’Orchestra della Svizzera Italiana. Cela lui vaut d’être récompensée deux ans plus tard du prix Gaston-Roux du Théâtre du Nouveau Monde de Montréal, Canada. Entre 2009 et 2010, elle écrit la musique du spectacle Donka, enregistrée au MosFilm de Moscou par l’orchestre Rachmaninov. Cette création de la Compagnie Finzi Pasca et du Festival international de théâtre Tchekhov, co-produite par le Théâtre Vidy-Lausanne, voit le jour à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance d’Anton Tchekhov. Maria est par ailleurs responsable des chorégraphies et de la conception musicale du spectacle.

Elle fait partie du noyau fondateur qui crée en 2011 la Compagnie Finzi Pasca, aux côtés d’Antonio Vergamini, Daniele Finzi Pasca, Hugo Gargiulo et Julie Hamelin. Cette nouvelle compagnie regroupe le Teatro Sunil et Inlevitas. Cette même année, elle signe les chorégraphie du Pagliacci de Leoncavallo au Teatro San Carlo de Naples, qui entrera plus tard au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. L’opéra est repris en 2014.

En janvier 2012, la Compagnie Finzi Pasca ainsi que le Teatro Sociale de Bellinzona produisent un concert mettant de l’avant une rétrospective de 25 ans d’œuvres pour la scène de Maria.
Toujours en 2012, Maria Bonzanigo compose la musique du spectacle La Verità, dont les parties orchestrales sont une fois de plus enregistrées par l’Orchestra della Svizzera italiana. Elle se charge de plus des chorégraphies aux côtés de Daniele Finzi Pasca, ainsi que de la conception sonore générale du spectacle. En 2013, elle crée la bande sonore du film Green Gold, de Mohammed Soudani, avant de signer l’année suivante la musique du spectacle Bianco su Bianco, dernière création de la Compagnie.

Depuis 2012, elle effectue un retour vers une de ses passions, la composition de musique de chambre, offrant successivement I miei mondi, une œuvre pour piano, et Sale sui Cavalli, pour le Trio des Alpes. Elle travaille actuellement à la composition d’autres œuvres de musique de chambre, de musique chorale, à la bande sonore d’un documentaire portant sur le CERN, à la musique du prochain spectacle de la Compagnie Finzi Pasca.

Les partitions de son œuvre ont été publiées aux éditions Jecklin (Zurich), et par le Teatro Sunil, le Cirque Éloize, le Cirque du Soleil, les éditions De Agostini et la Compagnie Finzi Pasca.