Aitestás

Compagnia Finzi Pasca

Sans racines. Toute la vie nous avons marché. Jamais nous ne nous arrêterons.

Présentation

Nous avons choisi le titre eu réinventant un mot redécouvert parce que nous avons fait de même avec toute la pièce. C’est l’exaltation de l’incohérence de la clownerie. Il ne s’agit pas d’une histoire racontée, plutôt d’une composition d’images analogue aux rêves qui reviennent souvent dans le silence de nos nuits. Nous avons décidé de jouer dans le théâtre le jeu nocturne de la rêverie et de la réflexion sur nous – même. Depuis toujours l’incohérence de la tradition théâtrale a marqué le théâtre de la clownerie. L’incohérence permet les allusions, le cacher e dévoiler de fragments de vie autrement éliminés, perdus. Nous avons choisi la forme de la rapsodie pour structurer cette aventure. Chaque moment est conçu comme une dance, une dance avec notre histoire. Nous voulions réaliser ce spectacle en le dédiant aux enfants que nous aurons un jour.

C’est un message enfermé dans une bouteille, la scène, que nous jetons dans le temps à venir. Et nous voulons parler simplement de nous-mêmes. Des petites utopies que nous aimerions leur transmettre. De nous avoir retrouvés parfois petits, parfois grands, sans défense, perdus, plein d’énergie comme peut-être tout le monde. Tous les membres du Sunil nous ont soutenus dans cette aventure et seront virtuellement représentés chaque nuit par un technicien qui animera des acteurs-marionnettes ; c’est ainsi que nous nous représentons. Notre façon de concevoir le jeu théâtral est justement bien exprimée par ce technicien sur scène. (Nous nous voyons comme des danseurs qui nous prenons pour des acteurs) ?

Nous étudions chaque geste tout en étant nos propres marionnettistes sans chercher identification avec le personnage. Que notre conscience ne soit jamais exactement sur le geste, mais qu’elle l’entoure de sa présence. Aussi ce spectacle ne se contente pas de nous nous raconter nous-mêmes, il présente aussi une vision de la tradition du théâtre et de la figure du clown, une volonté de transformer cette tradition ; ce clown proche des racines du tragicomique le plus profond.

Ce spectacle est mis en scène pour le quinzième anniversaire du « Teatro Sunil », et reflète exactement
son optique du théâtre et sa façon de raconter.

Dolores Heredia et Daniele Finzi Pasca